Le Collectif
des sens

à propos


Le collectif des sens, compagnie professionnelle de théâtre contemporain du Pays d'Aix, s’enracine artistiquement dans les cultures allemandes et belges et vagabonde depuis 2005 dans le Sud provençal. Le lien étroit qu’entretient l’artiste avec les réalités qui l’entourent y est central : garder ses sens ouverts, rendre accessible ce que le monde dit, affirme et crache, nous est éthique et but. Ainsi nos créations invitent artistes et spectateurs à questionner leur regard habituel, à déconstruire les visions conventionnelles du monde pour réfléchir ensemble à d’autres. En lien étroit avec la ville d'Aix en Provence avec laquelle nous entretenons un partenariat depuis plus de 10 ans, avec Marseille Métropole, l'Education Nationale, la Fondation du Crédit Mutuel pour la lecture, l'Université de Nice Sophia Antipolis et la DRAC Paca, nous proposons de nombreux projets ambitieux mêlant arts plastiques, recherches sonores, créations vidéos et propositions chorégraphiques. 



Le Collectif
des sens

formations


Nos formations s'adressent aux acteurs, aux metteurs en scène, aux universitaires et en général à tout professionnels du spectacle vivant.

Le Collectif
des sens

ateliers


Le collectif des sens est un groupe de travail «sens ouverts», se gérant de façon collégiale et s’intéressant aux formes contemporaines d’un théâtre au plus proche des histoires que raconte la vie.

Notre démarche scénique est avant tout ludique et sensible, expérimentée dans les créations professionnelles et adaptée depuis plusieurs années aux ateliers proposés à différents publics:

des personnes en situation de handicap mental (notamment avec l'Hôpital psychiatrique Montperrin depuis plus de 10 ans - projet DRAC et ARS : Culture et Santé),

aux bénéficiaires du PLIE (Projet financé par Marseille Métropole) et aux résidents des structures Habitât et Humanisme (fondation du Crédit Agricole),

aux élèves de l'académie Aix-Marseille aux travers de deux projets distincts : "Lettre à soi, l'être à l'autre" et "poète qui es-tu?" (Projets du rectorat Aix-Marseille soutenus par La fondation du crédit mutuel, la DRAC Paca, le département du Vaucluse, la ville d'Aix en Provence...)


Le Collectif
des sens

créations


Le collectif des sens collecte ces connexions sensitives et sensibles. Avec une spécialisation affirmée dans les formes documentaires et une toute nouvelle dans les formes dansées, le collectif des sens explore à travers ses créations, les esthétiques et écrits d’un théâtre à la hauteur du réel contemporain.


Le Collectif
des sens

écrits


la face larvée de l'Europe

"la face larvée de l'Europe, le spectacle Breiviks statement de Milo Rau" article de Kathrin-Julie Zenker à paraitre au PUR en 2019.

atelier international de recherche et de création - février 2018 - Nantes


Article de Kathrin-Julie Zenker suite à l'atelier international de recherche et de création "Scène Europe, Europe sur scène" qui s'est tenu à Nantes en février dernier.





Résumé:

«Nous deux faisons partie des premières gouttes de pluie, annonçant une puissante tempête purifiante qui approche l’Europe.*» Anders Breivik dans une lettre du 7 mai 2012 à Beate Zschäpe.

Si les racines étymologiques de notre civilisation européenne indiquent l’obscurité (de l’assyrien ereb) et l’endroit où le soleil se couche (du latin occidens), le climat politique actuel semble leur rendre, en tout cas partiellement, un sombre hommage.

Depuis le tournant du siècle, d’une manière à la fois larvée et incontestable, l’Occident est rongé par des oppositions politiques et éthiques inquiétantes. La définition de l’identité européenne comme démocratique, libérale et cosmopolite ne fait plus l’unanimité, les patriotes d’une nouvelle révolution conservatrice rêvent d’une Europe chrétienne, autoritaire-nationaliste et ethniquement purifiée. Ainsi, dans la lettre que le terroriste norvégien Anders Breivik adresse à l’extrémiste de droite allemande Zschäpe, il décrit leurs crimes respectifs comme des actes d’une avant-garde politique dont ils sont les Martyrs. S’il s’agit d’un côté de défendre la «véritable» culture européenne devant le «marxisme cultureldes élites» et de l’autre de la protéger devant l’islamisation invasive, ces propos ne sont plus tellement marginaux. Le discours identitaire se loge aujourd’hui au centre de la société européenne – la grande majorité se distancie des actes d’un Breivik mais une minorité grandissante fait ouvertement écho à sa pensée.

S’inscrivant dans le courant esthétique d’un «Nouveau réalisme», le metteur en scène suisse Milo Rau (International Institute of Political Murder), lauréat du prix de l’Institut international du théâtre (ITI) en 2016 ainsi que du Peter-Weiss-Preis en 2017, crée en 2012 le spectacle Breiviks Statement. Au sein d’un dispositif scénique minimaliste, sans recourir à une fictionnalisation, Rau (ex)pose sur scène le discours qu’Anders Breivik adresse lui-même en avril 2012 à la cour fédérale d'Oslo afin d’étayer idéologiquement ses actes. Sans modification du document textuel, Rau crée une subtile dramaturgie du décalage: à travers un cross-casting, l’actrice turque Sascha Ö. Soydan oscille entre la réalité de son propre corps (féminin) et la personne (masculine) dont elle lit les paroles.

Au lieu de remodeler le réel esthétiquement, les reconstitutions scéniques de Milo Rau mettent le spectateur simplement en présence des évènements du monde. Ses créations sondent l’enfermement dans des réflexes perceptifs, généralement empruntés au régime médiatique. Son théâtre démystifie, éclaire littéralement - même la face larvée de cette narration partagée que nous appelons Europe.



*In Das Breivik Archiv, disponible sur: https://sites.google.com/site/breivikarchiv/briefe/2012-05-07-brief-anders-behring-breivik-an-beate-zschaepe (consulté le 1.12.17), cité de C. Leggewie, Anti-Europäer, Suhrkamp, Berlin, 2016.