Le Collectif
des sens

à propos


Le collectif des sens, compagnie professionnelle de théâtre contemporain du Pays d'Aix, s’enracine artistiquement dans les cultures allemandes et belges et vagabonde depuis 2005 dans le Sud provençal. Le lien étroit qu’entretient l’artiste avec les réalités qui l’entourent y est central : garder ses sens ouverts, rendre accessible ce que le monde dit, affirme et crache, nous est éthique et but. Ainsi nos créations invitent artistes et spectateurs à questionner leur regard habituel, à déconstruire les visions conventionnelles du monde pour réfléchir ensemble à d’autres. En lien étroit avec la ville d'Aix en Provence avec laquelle nous entretenons un partenariat depuis plus de 10 ans, avec Marseille Métropole, l'Education Nationale, la Fondation du Crédit Mutuel pour la lecture, l'Université de Nice Sophia Antipolis et la DRAC Paca, nous proposons de nombreux projets ambitieux mêlant arts plastiques, recherches sonores, créations vidéos et propositions chorégraphiques. 



Le Collectif
des sens

formations


Nos formations s'adressent aux acteurs, aux metteurs en scène, aux universitaires et en général à tout professionnels du spectacle vivant.

Le Collectif
des sens

ateliers


Le collectif des sens est un groupe de travail «sens ouverts», se gérant de façon collégiale et s’intéressant aux formes contemporaines d’un théâtre au plus proche des histoires que raconte la vie.

Notre démarche scénique est avant tout ludique et sensible, expérimentée dans les créations professionnelles et adaptée depuis plusieurs années aux ateliers proposés à différents publics:

des personnes en situation de handicap mental (notamment avec l'Hôpital psychiatrique Montperrin depuis plus de 10 ans - projet DRAC et ARS : Culture et Santé),

aux bénéficiaires du PLIE (Projet financé par Marseille Métropole) et aux résidents des structures Habitât et Humanisme (fondation du Crédit Agricole),

aux élèves de l'académie Aix-Marseille aux travers de deux projets distincts : "Lettre à soi, l'être à l'autre" et "poète qui es-tu?" (Projets du rectorat Aix-Marseille soutenus par La fondation du crédit mutuel, la DRAC Paca, le département du Vaucluse, la ville d'Aix en Provence...)


Le Collectif
des sens

créations


Résistance(s)

Un projet de théâtre documentaire pour histoire(s) de révolte(s)

Dossier artistique

En collaboration avec la Réplique collectif de comédiens professionnels à Marseille

L’idée du projet «Résistance(s)» est née progressivement. En décembre 2007, la Réplique invite la jeune metteur en scène du collectif des sens, Kathrin-Julie Zenker, à partager avec les acteurs sa réflexion autour de cette forme très «en vogue» qu’est le théâtre documentaire. Cette première rencontre se produit au «Polygone Etoilé», lieu de création cinématographique à Marseille. On y aborde ensemble les questions fondamentales qui se présentent à l’acteur désireux de créer son jeu, non comme traditionnellement à partir d’un texte dramatique d’auteur, mais à partir de documents historiques. Une conclusion séduisante s’en dégage : le théâtre documentaire contemporain propose une nouvelle place à l’acteur qui lui permet de (re)devenir penseur public, donc de dépasser le rôle du simple "interprète" et de participer à la création de ses propos scèniques.

Pour s’inscrire donc au coeur de l’histoire environnante, la metteur en scène décide que la rencontre entre acteurs et documents se fera autour des événements politiques des années 40 en France et, plus spécifiquement, à Marseille. Le titre provisoire «Résistance(s)» et le noyau de l’équipe sont nés. Selon le concept avancé par Kathrin, la rencontre entre artiste et document se construit en plusieurs étapes non négligeables. Dans le choix des quelques documents sur lesquels l’acteur souhaite travailler, il s’agit d’abord de trouver et de formuler un lien subjectivement authentique à l’histoire. Les préjugés et clichés historiques sont mis de côté pour laisser la place à une redécouverte de la richesse du passé et trouver un lien avec le présent de l’acteur. Ainsi «Résistance(s)» n’est pas l’idée d’une poussiéreuse revue de tout ce qu’on peut lire dans les livres d’Histoire, mais un questionnement sur l’actualité des événements qu’ont vécus nos grands-parents. Le mot français «Histoire» d’ailleurs est polysémique : il désigne à la fois les réalités passées et le discours présent tenu sur elles. En opposition à toute prétention «d’objectivité», l’équipe souhaite exposer cet écart entre faits historiques (cristallisés dans les documents) et leurs mises en récits (par l’historien, par l’artiste). Une des contraintes (esth)ét(h)iques adoptées pour «Résistance(s)» est donc la mise en lumière perpétuelle du chemin parcouru entre documentation et écriture scénique.                     

 
Le Collectif
des sens

écrits


Réflexions et textes théoriques sur le théâtre.